Le Grand étang

Celui-ci se trouve approximativement à 1,5 km à vol d'oiseau de chez moi. C'est un étang collinaire artificiel construit dans les années 1980 dont la surface est d'environ 4 hectares pour une profondeur maximale de 25 m à peu prés. Il sert de réserve d'eau pour l'arrosage des cultures voisines. Il est bordé à l'Est et au Sud par un bois de feuillus, de quelques dizaines d'hectares, non exploité depuis très longtemps, et qui ressemble à l'idée que je me fais de la forêt primitive. Il est d'ailleurs très riche en champignons et batraciens. Le niveau de cet étang dépend, bien sûr, de l'intensité de l'arrosage, mais depuis presque 20 ans que je suis arrivé dans le Gers, je ne l'ai jamais vu en dessous de 8 m d'eau. Cet endroit, très sauvage, présente une faune diversifiée que je vais essayé de vous faire découvrir.

  1. Voilà une vue de cet étang sous la neige, depuis sa digue
  2. Lorsque son niveau est bas, les chevreuils empreintent un passage à la queue de l'étang
  3. Un couple de canards colvert. Ils sont présents toute l'année
  4. Un mâle canard siffleur. Eux ne sont là que l'hiver
  5. Ici un jeune mâle siffleur immature avec sa barre orangée frontale caractéristique
  6. Lorsque le niveau d'eau est favorable, les grandes aigrettes sont nombreuses
  7. Un grèbe castagneux a capturé un petit poisson
  8. Ce grèbe huppé n'est pas maladroit non plus
  9. Les grands cormorans sont assez nombreux l'hiver
  10. Celui-ci fait sécher ses plumes sur sa branche habituelle
  11. La grande aigrette qui l'occupait est contrainte de déménager
  12. Une foulque macroule s'ébroue entre 2 plongées pour attraper les végétaux aquatiques dont elle se nourrit
  13. Un ragondin nage tranquillement au milieu d'un beau reflet doré
  14. Une gallinule poule d'eau se mire dans son reflet
  15. Un grèbe huppé au lever du jour
  16. Un grèbe castagneux dans le reflet doré du soleil levant
  17. Pour les sarcelles d'hiver, c'est l'heure de la sieste

generated with ISM